Projets européens

Contenu
La Plateforme a recensé les projets de recherche européens en cours en lien avec la fin de vie et les soins palliatifs.

DIAdic

Horizon 2020 (2019-2023)

Un diagnostic de cancer avancé a un impact à la fois sur la personne atteinte de la maladie et sur l'aidant familial. Un bon soutien psychosocial et éducatif peut faire une grande différence et améliorer la qualité de vie de ces deux personnes. Le projet international DIAdIC fournira les preuves nécessaires de l'efficacité de ces interventions dans différents pays européens.
Le projet DIAdIC développera et évaluera deux interventions psycho-éducatives différentes pour la dyade personne atteinte de cancer / aidant familial :

  • FOCUS+, une intervention en face à face dispensée au domicile de la dyade patient-aidant par un professionnel de la santé spécialement formé.
  • iFOCUS, un outil d'e-santé auto-administré pour les dyades patient-aidant.

Pour en savoir plus :
Home - DIAdIC

MyPal

Fostering palliative care of adults and children with cancer through advanced patient reported outcome (PRO) systems.

Horizon 2020 (2019-2022)
MyPal  est un projet de recherches qui vise à améliorer les soins palliatifs pour les adultes et les enfants atteints de cancer. Il vise à donner aux personnes atteintes de cancer et aux personnes qui les soignent les moyens d'enregistrer plus précisément leurs symptômes et de permettre une communication plus transparente et plus rapide de ceux-ci à leurs prestataires de soins. MyPal tire parti des progrès de la santé numérique et de la technologie mobile en développant une application ludique pour les enfants et une application ePRO pour les adultes. La mise en œuvre et l'efficacité des deux interventions seront testées dans des contextes cliniques dans cinq pays européens avec sept partenaires. Ces études porteront sur deux groupes de patients différents : les adultes atteints de cancers hématologiques et les enfants atteints de tumeurs solides ou de cancers hématologiques. Le projet devrait s'achever en juin 2022.

Pour en savoir plus :
https://mypal-project.eu/

NursEduPal@Euro

ERASMUS+ (2020-2023)

Ce projet, d'une durée de trois ans, vise à améliorer la qualité de l'enseignement supérieur dans le domaine de la formation des infirmier.e.s en soins palliatifs :  

  • en produisant un rapport sur les compétences de base communes européennes en soins palliatifs 
  • en développant des "outils" innovants pour l'enseignement des soins palliatifs 
  • en formant les enseignants à la manière de travailler avec les compétences de base européennes en soins palliatifs afin d'introduire ces outils innovants dans le cursus de formation.

Pour atteindre cet objectif, l'Université des sciences appliquées Kajaani (KAMK, Finlande), l'Université des sciences appliquées HOWEST (Belgique), l'Université Transylvanie de Brasov (UTBV, Roumanie), le Dr Piret Paal (Paracelsus Medicinische Privatuniversität, PMU, Autriche) et l'Association européenne de soins palliatifs (EAPC, Belgique) ont uni leurs forces.

Pour en savoir plus :
Home - nursedupal.eu

Palliative Sedation

The use of proportional palliative sedation for the relief of refractory symptoms.

Horizon 2020 (2019-2023)

Le projet "Palliative Sedation " (sédation palliative - utilisation de la sédation palliative proportionnelle pour soulager les symptômes réfractaires) vise à étudier l'utilisation de la sédation palliative dans plusieurs pays européens. Le projet étudiera les pratiques et les directives actuelles et comprendra une étude clinique prospective sur la sédation palliative. Il se concentrera également sur les similitudes et les différences dans les aspects cliniques et éthiques de cette pratique à travers l'Europe et formulera des recommandations pour un cadre actualisé du CPEA pour la sédation palliative.
Un programme d'apprentissage en ligne est prévu, ainsi qu'un atelier pour la poursuite du développement et de la mise en œuvre. Les partenaires de ce projet sont situés en Belgique, aux Pays-Bas, en Angleterre, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Hongrie et en Roumanie.

Pour en savoir plus :
Palliative Sedation | A Horizon 2020 Research Project

RESPACC

Research for Palliative Care Clinicians.

Erasmus+ (2020-2022)

Le programme "Recherche pour les cliniciens en soins palliatifs" vise à introduire les compétences de base en recherche dans la pratique quotidienne des cliniciens en soins palliatifs. Un programme d'études sera conçu et mis en œuvre (phase pilote) afin de permettre aux cliniciens de toutes les spécialités concernées de valoriser l'importance de l'intégration de la recherche à la pratique clinique, d'accroître leur capacité de recherche tant dans la lecture/l'évaluation de la recherche que dans la conduite de leurs propres recherches et ainsi d'améliorer la qualité des services fournis aux patients. La diffusion des résultats sera également incluse dans le projet.
Les différents partenaires du projet RESPACC sont : l'Hospice Casa Sperantei (Roumanie), coordinateur, l'Association européenne pour les soins palliatifs (EAPC), l'Université de Navarre (Espagne), l'Université Transilvania de Brasov (Roumanie) et le Centre de soins palliatifs "Galilee" (Grèce).

Pour en savoir plus :
RESPACC Program - ΓΑΛΙΛΑΙΑ (galilee.gr)

ENDofLIFE

Globalizing Palliative Care? A Multi-sited Ethnographic Study of Practices, Policies and Discourses of Care at the End of Life.

ERC starting grant (2020-2025)

L'objectif principal de ce projet est de comprendre ce qui est universellement partagé et ce qui est culturellement spécifique dans les soins de fin de vie, en analysant comment les pratiques locales de soins de fin de vie ont un impact sur les soins palliatifs et comment les discours sur les soins palliatifs circulant à l'échelle mondiale transforment les notions locales de la mort et du décès. En quelques décennies, les soins palliatifs sont devenus largement associés à une bonne mort dans les pays à revenu élevé. Compte tenu de l'attention internationale actuelle pour l'extension des soins palliatifs aux pays du Sud, il est essentiel de mieux comprendre comment ces soins se traduisent ou non dans divers contextes culturels. Ce projet développe une nouvelle approche analytique qui se concentre sur l'interaction dynamique entre la mobilité et l'articulation mondiales des discours sur les soins palliatifs, les assemblages de soins institutionnels au niveau national et les trajectoires locales de soins de fin de vie. Pour découvrir comment cette interaction fonctionne dans la pratique, une recherche ethnographique sera menée dans des organisations internationales et dans trois pays dotés de services de soins palliatifs émergents : le Brésil, l'Inde et l'Indonésie.

Pour en savoir plus :
Datahub of ERC funded projects (easme-web.eu)

CONT-END

Attempts to Control the End of Life in People with Dementia: Two-level Approach to Examine Controversies.

ERC consolidator grant (2020-2025)

Dans la démence en fin de vie, le déclin cognitif et physique implique que le contrôle est généralement perdu. CONT-END examinera le contrôle dans le contexte de trois interventions émergentes qui contiennent un élément controversé de recherche de contrôle dans le processus de mort par démence : la planification préalable des soins de fin de vie, l'utilisation de nouvelles technologies pour surveiller les symptômes lorsqu'il est impossible de les déclarer soi-même, et l'euthanasie. Le contrôle sera examiné au niveau de la pratique clinique, mais aussi au niveau de la pratique de la recherche sur la fin de vie. En effet, les modèles de recherche sont souvent flexibles et il s'agit d'étudier si et comment cela a un impact sur la recherche dans un domaine chargé d'émotions. Une approche empirique à méthodes mixtes permettra d'étudier les deux pratiques en parallèle.

Pour en savoir plus :
Datahub of ERC funded projects (easme-web.eu)

C-POS

Children's Palliative care Outcome Scale

ERC consolidator grant (2018-2023)

Les soins centrés sur la personne sont une valeur fondamentale des soins de santé modernes. L'objectif principal du C-POS (Children's Palliative care Outcome Scale) est de développer et de valider une mesure des résultats centrée sur la personne pour les enfants, les jeunes et leurs familles touchés par des maladies limitant la durée de vie et mettant celle-ci en danger. Des études systématiques internationales et des guides cliniques ont mis en évidence qu'il n'en existe actuellement aucune. Cette étude novatrice réunira une collaboration multidisciplinaire unique pour mettre au point de nouvelles méthodes, permettant l'engagement dans la mesure des résultats par une population actuellement négligée dans la recherche. Le C-POS s'appuie sur un programme de travail international. Les méthodes mixtes séquentielles permettront de recueillir des données substantielles Le C-POS est une étude ambitieuse qui, pour la première fois, permettra de mesurer les résultats des soins centrés sur la personne. Il s'agira d'un tournant dans l'étude scientifique d'un groupe jusqu'ici négligé.

Pour en savoir plus :
Datahub of ERC funded projects (easme-web.eu)

EOLinPLACE

Choice of where we die: a classification reform to discern diversity in individual end of life pathways.

ERC starting grant (2022-2026)

Dans la mesure du possible, les décès devraient avoir lieu là où l'individu le souhaite. On sait que la plupart des gens préféreraient mourir à la domicile, mais beaucoup meurent à l'hôpital. Jusqu'à présent, la science n'a pas réussi à saisir la dynamique et la diversité des préférences et des lieux où les personnes sont prises en charge en fin de vie. Les classifications actuelles des lieux de décès sont incomplètes et incohérentes. Ce projet vise à réformer la classification et la compréhension des lieux de décès, en affinant et en déplaçant l'attention du point final (lieu de décès) vers le parcours qui le précède. Il s'agit de développer une base solide pour un outil de classification international pionnier qui cartographie les lieux préférés et réels vers la mort en fonction de ce qu'ils signifient pour les individus (au-delà d'une vision purement physique ou médicale). Pour y parvenir, on associe des méthodes classiques d'élaboration de classifications sanitaires à une approche de recherche participative ascendante, en travaillant avec des représentants des patients et des familles. Cette recherche ouvrira de nouvelles voies dans la manière de prendre soin des mourants.

Pour en savoir plus :
Datahub of ERC funded projects (easme-web.eu)

MORTAL

Understanding mortality: Biosocial determinants across cohorts, time and place

ERC consolidator grant (2021-2026)

L'objectif de MORTAL est de remettre en question les récits non empiriques actuels et de produire des connaissances fondamentalement nouvelles sur les mécanismes qui sous-tendent les tendances de la mortalité. La santé et la longévité d'une population sont un baromètre clé du bien-être général, reflétant les effets cumulatifs des conditions sociales, économiques et environnementales plus larges dans lesquelles les gens vivent. Récemment, la sonnette d'alarme démographique a été tirée par la diminution de l'espérance de vie aux États-Unis et la stagnation de la mortalité au Royaume-Uni et dans d'autres régions d'Europe. On ne sait pas encore si ces tendances sont dues à des causes à court terme telles que les "morts de désespoir" dues aux drogues, à l'alcool et au suicide ou à des changements à plus long terme dans les facteurs de risque tels que l'obésité, et certains travaux dans ce domaine ont manqué de rigueur empirique. Pour la première fois, MORTAL combinera la théorie et les données de plusieurs disciplines (biologie, épidémiologie, sociologie, économie, génétique) avec la théorie démographique sur le difficile espace tridimensionnel âge-période-cohorte dans lequel les tendances de la mortalité émergent afin de comprendre les moteurs sous-jacents de la mortalité de la population. En construisant un modèle de la cellule à la société et à travers l'âge, la période et la cohorte, MORTAL intégrera les connaissances de disciplines disparates pour répondre à la question vitale : en tant que populations, combien de temps vivons-nous, et pourquoi ?

Pour en savoir plus :
Datahub des projets financés par le CER (easme-web.eu)

DEATHREVOL

The roots and evolution of the culture-of-death. A taphonomic research of the European Paleolithic record.

ERC starting grant (2021-2026)

L'émergence du comportement funéraire est l'un des aspects les plus controversés dans le domaine de l'évolution humaine. De nouvelles approches méthodologiques sur le terrain de la taphonomie peuvent aider à élucider des facettes fondamentales du comportement des hominini, apportant des contributions importantes à la compréhension de nos ancêtres. Les archives fossiles européennes constituent une source d'information essentielle en raison de l'abondance relative de squelettes fossiles, dont beaucoup ont été interprétés comme des sépultures, et de la possibilité d'interactions biologiques et culturelles entre différentes espèces humaines. Néanmoins, les analyses taphonomiques directes sur ces fossiles humains sont rares. DEATHEREVOL est un projet de recherche multidisciplinaire visant à étudier l'origine du comportement funéraire au cours du Pléistocène moyen et à retracer ce comportement dans l'ensemble des archives archéologiques du Paléolithique européen. Ce projet implique la participation d'une large équipe de chercheurs et un réseau de méthodes comprenant des analyses taphonomiques classiques et innovantes, des reconstructions virtuelles pour l'analyse médico-légale, l'étude des schémas de distribution spatiale, la relation globale des différents sites, et des modèles mathématiques pour interconnecter le large spectre de données recueillies. Les résultats permettront notamment de déterminer si les pratiques mortuaires et une culture de la mort, ont précédé l'apparition des humains modernes et des Néandertaliens.

Pour en savoir plus :
Datahub of ERC funded projects (easme-web.eu)