Projets européens ERC Starting Grants

Contenu

ENDofLIFE

Globalizing Palliative Care? A Multi-sited Ethnographic Study of Practices, Policies and Discourses of Care at the End of Life.

2020-2025

L'objectif principal de ce projet est de comprendre ce qui est universellement partagé et ce qui est culturellement spécifique dans les soins de fin de vie, en analysant comment les pratiques locales de soins de fin de vie ont un impact sur les soins palliatifs et comment les discours sur les soins palliatifs circulant à l'échelle mondiale transforment les notions locales de la mort et du décès. En quelques décennies, les soins palliatifs sont devenus largement associés à une bonne mort dans les pays à revenu élevé. Compte tenu de l'attention internationale actuelle pour l'extension des soins palliatifs aux pays du Sud, il est essentiel de mieux comprendre comment ces soins se traduisent ou non dans divers contextes culturels. Ce projet développe une nouvelle approche analytique qui se concentre sur l'interaction dynamique entre la mobilité et l'articulation mondiales des discours sur les soins palliatifs, les assemblages de soins institutionnels au niveau national et les trajectoires locales de soins de fin de vie. Pour découvrir comment cette interaction fonctionne dans la pratique, une recherche ethnographique sera menée dans des organisations internationales et dans trois pays dotés de services de soins palliatifs émergents : le Brésil, l'Inde et l'Indonésie.

Pour en savoir plus :
Datahub of ERC funded projects (easme-web.eu)

EOLinPLACE

Choice of where we die: a classification reform to discern diversity in individual end of life pathways.

2022-2026

Dans la mesure du possible, les décès devraient avoir lieu là où l'individu le souhaite. On sait que la plupart des gens préféreraient mourir à la domicile, mais beaucoup meurent à l'hôpital. Jusqu'à présent, la science n'a pas réussi à saisir la dynamique et la diversité des préférences et des lieux où les personnes sont prises en charge en fin de vie. Les classifications actuelles des lieux de décès sont incomplètes et incohérentes. Ce projet vise à réformer la classification et la compréhension des lieux de décès, en affinant et en déplaçant l'attention du point final (lieu de décès) vers le parcours qui le précède. Il s'agit de développer une base solide pour un outil de classification international pionnier qui cartographie les lieux préférés et réels vers la mort en fonction de ce qu'ils signifient pour les individus (au-delà d'une vision purement physique ou médicale). Pour y parvenir, on associe des méthodes classiques d'élaboration de classifications sanitaires à une approche de recherche participative ascendante, en travaillant avec des représentants des patients et des familles. Cette recherche ouvrira de nouvelles voies dans la manière de prendre soin des mourants.

Pour en savoir plus :
Datahub of ERC funded projects (easme-web.eu)

DEATHREVOL

The roots and evolution of the culture-of-death. A taphonomic research of the European Paleolithic record.

2021-2026

L'émergence du comportement funéraire est l'un des aspects les plus controversés dans le domaine de l'évolution humaine. De nouvelles approches méthodologiques sur le terrain de la taphonomie peuvent aider à élucider des facettes fondamentales du comportement des hominini, apportant des contributions importantes à la compréhension de nos ancêtres. Les archives fossiles européennes constituent une source d'information essentielle en raison de l'abondance relative de squelettes fossiles, dont beaucoup ont été interprétés comme des sépultures, et de la possibilité d'interactions biologiques et culturelles entre différentes espèces humaines. Néanmoins, les analyses taphonomiques directes sur ces fossiles humains sont rares. DEATHEREVOL est un projet de recherche multidisciplinaire visant à étudier l'origine du comportement funéraire au cours du Pléistocène moyen et à retracer ce comportement dans l'ensemble des archives archéologiques du Paléolithique européen. Ce projet implique la participation d'une large équipe de chercheurs et un réseau de méthodes comprenant des analyses taphonomiques classiques et innovantes, des reconstructions virtuelles pour l'analyse médico-légale, l'étude des schémas de distribution spatiale, la relation globale des différents sites, et des modèles mathématiques pour interconnecter le large spectre de données recueillies. Les résultats permettront notamment de déterminer si les pratiques mortuaires et une culture de la mort, ont précédé l'apparition des humains modernes et des Néandertaliens.

Pour en savoir plus :
Datahub of ERC funded projects (easme-web.eu)