Approche comparative des soins de fin de vie et deuil entre la France et l'Afrique sub-Saharienne

Dans cet article, nous avons examiné le potentiel effet positif de l’assistance au conjoint en fin de vie, de la communication avec lui et des actes rituels sur le processus d'adaptation à la perte. Adoptant une approche transculturelle comparative, l’étude a été menée en France et au Togo (Afrique de l'ouest), deux contextes culturels differents dans leur approche au mourir, à la mort et au deuil. Les deux échantillons ont inclus au total 235 conjoints endeuillés. Bien que les deux échantillons ne fussent pas homogènes s’agissant de la période du deuil,  aucune différence significative n'a été constatée quant au niveau des symptômes du deuil compliqué. Cependant, les endeuillés Togolais ont plus rapporté une croissance postdeuil perçue surtout lorsque le défunt meurt âgé. Cette croissance postdeuil est également favorisée par la communication en fin de vie avec le mourant et l’accomplissement des actes rituels en soutien à la phase d’agonie. Dans l'échantillon français, la croissance postdeuil est plus vécue par les endeuillés qui avaient eu des communication plus intimes avec leur conjoint mourant. Nos résultats ont clairement montré que l’assistance au mourant sans un soutien rituel ou sans communication avec lui constituait un facteur de risque associé à un processus de deuil difficile. Ces résultats suggèrent sur le plan clinique de promouvoir la communication avec le mourant, des actes rituels symboliques dans l'accompagnement de la fin de vie et en particulier dans l’assistance des proches au mourant.

Thèmes
Disciplines
Mots-clés
  • Accompagnement de la fin de vie
  • Accompagnement et prise en charge des familles
Publications issues de ce projet

Kokou-Kpolou, K. C., Moukouta, C. S., Sani, L., McIntee, S. E., Cénat, J. M., Awesso, A., & Bacqué, M. F. (2020). A mixed methods approach of End-of-Life Care, Social Rites and Bereavement Outcomes: A Transnational Perspective. Culture, Medicine, and Psychiatry. DOI: 10.1007/s11013-020-09669-3

Date de début
2017
Statut
en cours de valorisation
Établissement porteur du projet
  • Université de Strasbourg
Responsable(s) du projet
BACQUE Marie-Frédérique