Euthanasie, suicide assisté et aide médicale à mourir sous l'oeil des chercheurs

Les contenus de la journée scientifique francophone internationale co-organisée le 4 novembre par le Réseau québécois de recherche en soins palliatifs et de fin de vie (RQSPAL) sont disponibles en ligne.

Affiche séminaire franco-québésois

Les objectifs de cette journée d'étude étaient de partager l'expérience du Québec en matière de légalisation de l’aide médicale à mourir (AMM), de décrire et comprendre les pratiques en lien avec l’euthanasie, le suicide assisté et l’AMM, de présenter de nouvelles avancées dans la recherche, d'identifier les défis de l'intégration des connaissances dans les milieux de soins et explorer les opportunités pour les surmonter, et enfin de déterminer déterminer des orientations futures de recherche sur le sujet des soins palliatifs et de fin de vie en lien avec ces question.

Isabelle MARCOUX (Université d'Ottawa) La parlé des recherches réalisées au Québec depuis 2002 sur l'aide médicale à mourir dans le contexte des soins de fin de vie.

Frédéric GUIRIMAND et Danièle LEBOUL (Maison médicale Jeanne Garnier) ont présenté une étude sur les demandes d'aide à mourir.

Gina BRAVO (Université de Sherbrooke, Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, RQSPAL) a parlé des perspectives des canadiens et des préoccupations concernant l'extension de l’aide médicale à mourir aux personnes qui vivent avec un trouble neurocognitif majeur.

Anthony STAVRIANAKIS (Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative, CNRS, Université Paris Nanterre) a abordé la question du suicide assisté en Suisse et des circonvolutions du deuil.

Pour retrouver en détail les contenus de ces présentations, il suffit de consulter la page dédiée sur notre site internet , notre chaîne youtube, ou encore sur celle du RQSPAL.

Publié le 10/11/2021

 

fin de vie euthanasie aide médicale à mourir suicide assisté