Ajustement psychologique des proches et des professionnels accompagnant des patients atteints de cancer pour lesquels une sédation profonde et continue jusqu'au décès est discutée

D'après les rares études sur la sédation profonde et continue jusqu'au décès (SPCJAD), la majorité des patients pour qui cette procédure est mise en place sont des personnes atteintes de cancer. Des résultats français (Reich et al., 2019) et émanant de la littérature internationale (e.g. Bruinsma, Rietjens, Seymour, Anquinet & Van der Heide, 2012) suggèrent un manque de connaissances concernant l'ajustement psychologique dans le contexte de la SPCJAD chez les patients, leurs proches et les professionnels de santé. La prise en compte de tels éléments semble toutefois essentielle pour proposer des interventions pertinentes aux proches endeuillés (Tofthagen, Kip, Witt & McMillan, 2017) et aux professionnels (Wright, Gastmans, Vandyk & de Casterlé, 2019).

L'objectif principal de l'étude est de décrire l'ajustement psychologique et l'expérience tant des proches que des professionnels de santé accompagnant des patients atteints de cancer pour lesquels une SPCJAD est discutée. Il s'agira de mettre en évidence les facteurs associés à cet ajustement ainsi que de saisir la nature des processus de deuil chez les proches des patients.

Méthodes : Cette étude prospective et longitudinale sera multicentrique et ouverte à tous les patients adultes atteints d'un cancer pour lesquels une SPCJAD est discutée (qu'ils la demandent ou que la SPCJAD leur soit proposée par les médecins). L'étude inclura leurs proches et les professionnels qui les prennent en charge (médecins, infirmier(e)s et aide-soignant(e)s). Trois temps d'évaluation incluront des mesures quantitatives et des entretiens de recherche.

Résultats attendus : Nos résultats permettront de décrire l'expérience des proches et des professionnels confrontés à la SPCJAD, puis d'élaborer et d'affiner des interventions spécifiques. Les données sur la SPCJAD proposée à des patients atteints de cancer en France seront comparées aux données existantes dans d'autres pays mais aussi aux résultats relatifs à d'autres contextes médicaux où la SPCJAD est également pratiquée (HIV, SLA...).

Thèmes
Disciplines
Mots-clés
  • Sédation
  • Ajustement psychologique des proches et des professionnels
  • Fin de vie
  • Soins palliatifs
  • Oncologie
Acronyme
APSY-SED
N° de projet (ANR, clinical trials…)
en cours de demande
Date de début
2021
Statut
en cours de réalisation
Financeurs
  • INCA - Institut national du cancer
Nom de l'appel à projet
  • INCA SHS 2020
Établissement porteur du projet
  • Hôpital Gustave Roussy
Responsable(s) du projet
FASSE Léonor
Équipe projet
Structures partenaires
Université de Paris
Fondation Diaconesses de Reuilly
Contact
Léonor FASSE
leonor.fasse@u-paris.fr